Dieux de la Rome antique
Dieux de la Rome antique

Dieux de la Rome antique

Les individus de la Rome antique étaient polythéistes, ce qui signifie qu’ils vénéraient plus d’un dieu. Au début de Rome, les dieux étaient des « numina », des manifestations magnifiques, sans forme ni visage, mais qui n’en étaient pas moins puissants. Les dieux et les déesses de la Rome antique en tant qu’êtres humains sont apparus plus tard, avec l’impact des Grecs et des Étrusques, qui avaient des dieux de type humain. Certains des dieux et des déesses de la Rome antique sont au moins aussi vieux que le début de Rome elle-même.

L’idée de « numina » subsistait dans la Rome antique et était liée à tout symptôme magnifique. Ils croyaient que chaque petite chose dans la nature est peuplée de numina, ce qui évoque le grand nombre de dieux et de sirènes de la Rome antique dans le Panthéon romain. Numina note la volonté divine via des méthodes de sensations naturelles que le Romain vertueux cherche constamment à comprendre. C’est pour la même raison qu’une attention particulière est accordée aux présages et aux prophéties dans chaque aspect de la vie romaine.

Les dieux étaient omniprésent

Les dieux et les déesses de la Rome antique étaient présents pour presque tous les points connus, y compris les dieux de la mer, de la terre, du ciel, des femmes, de l’élégance, de la guerre et bien d’autres encore. Les Romains de l’Antiquité ont créé des lieux saints où ils vénéraient ces dieux et ces déesses. Ils ont même donné le nom de ces dieux à des planètes ainsi qu’à des mois de l’année, car ils croyaient que les dieux étaient des personnes efficaces, qui n’en finissaient pas et qui se résumaient de temps en temps à des planètes agissant comme des humains.

Les plus importants des dieux et déesses de la Rome antique sont Apollon, Bacchus, Cérès, Cupidon, Diane, Fortuna, Janus, Junon, Jupiter, Mars, Mercure, Minerve, Neptune, Vénus, Pluton, Saturne et Vulcain.

Beauté était le dieu-archer de la guérison et de la médecine, en plus d’être le porteur de la peste mortelle. On dit de lui qu’il est le chef des Muses, ainsi que le dieu de la musique et des vers. Apollon était l’un des dieux les plus importants et les plus diversifiés de l’Olympe.

Janus était le dieu des débuts et des fins, des portes et des portails, qui apparaît avec une tête à double face regardant dans des directions opposées. Il était adoré au début des récoltes, des plantations, des naissances, des mariages et de tout autre début possible. Il représente également le changement entre la vie primitive et la civilisation, la tranquillité et la bataille, la campagne et la ville, et l’épanouissement des jeunes. Le mois de janvier porte son nom, et il avait plusieurs temples à Rome.

Junon était la reine des dieux. Enfant de Saturne, sœur de Neptune et de Pluton, épouse de Jupiter, mère de Juventas et de Vulcain, Junon était considérée comme la gardienne et la conseillère spéciale de l’État romain, gardienne des femmes pendant la naissance des enfants, le mariage et l’éducation. Les Matronalia, célébrées du 1er au 2 mars, sont une fête importante pour elle, considérée comme la « Déesse Matrone de tout Rome ». Le mois de juin porte son nom.

Les dieux et les déesses de la Rome antique ont joué un rôle très important dans la vie des Romains de l’Antiquité et jouent encore aujourd’hui un rôle fantastique dans le contexte, la culture et les individus de cette ville, dont les vestiges sont visibles partout dans la superbe « Ville éternelle de Rome ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *